Idées reçues et propagande à propos du calcium

 » Si je vous dis « calcium », vous pensez tout de suite à vos os et peut-être à vos dents et à vos cheveux. Vous faites peut-être partie de ces femmes qui, à la ménopause, ont reçu comme consigne de la part de leur médecin : mangez trois produits laitiers par jour pour avoir de bons os !

Il y a moins de huit ans, je me suis fracturé le tibia et le péroné. Mon chirurgien, lors de la visite de contrôle, m’a conseillé bien évidemment de consommer beaucoup de laitages pour consolider mes os.

– Savez-vous à qui vous parlez ?

Je lui explique ce que je fais, ce que j’ai écrit et voilà sa réponse :

– Non, euh, mais je n’y connais rien, excusez-moi.

– Combien d’heures avez-vous étudié sur l’alimentation pendant vos études ?

– Quatre heures, ou peut-être moins…

Cet excellent chirurgien avait à peu près 35 ans. Il avait donc étudié la médecine il y a moins de 15 ans c’est-à-dire autour des années 90, 95. Aujourd’hui encore, les étudiants en médecine n’étudient pas la nutrition, ou si peu, qu’on ne peut pas compter sur eux pour nous donner de bons conseils. Votre voisine de palier est souvent meilleure conseillère que lui.

À la visite suivante, il fut très étonné de constater que j’avais cicatrisé comme, dit-il, une jeune fille, alors que j’avais passé 50 ans !

– Qu’est-ce que vous avez fait ?

– Je vous apporterai mon livre « alimentation sans gluten ni laitages » la prochaine fois, tout y est indiqué… « 

calcium

Thierry Souccar, qui est le premier journaliste à dénoncer la problématique des produits laitiers, dans son très bon livre « lait, mensonges et propagande,» nous confirme que nos ancêtres de l’époque paléolithique avaient des os dont la robustesse physique équivalait à ceux des athlètes modernes, et que c’est dès l’apparition de l’agriculture, il y a à peu près 12 000 ans, que les premiers signes de maladies osseuses et d’ostéoporose sont apparus. Les études montrent que si vous êtes sédentaires et que vous nourrissez avec les aliments modernes qui sont naturellement moins riches en potassium, zinc, vitamine C, vitamine D, vitamine A, acide gras oméga 3 et même protéine, vous risquez d’être déminéralisé.  Car on dit : vous êtes décalcifié ! Alors qu’on devrait dire vous êtes déminéralisé ! En effet, nos os, contiennent de nombreux minéraux, dont le calcium.

Le lait maternel est carencé en calcium ?

C’est ce que voudrait nous faire croire l’industrie laitière…

Quand on regarde la composition du lait maternel des femmes on s’aperçoit qu’il contient deux fois moins de calcium que le lait de vache ! La nature est une biologiste divine. Elle sait ce qui correspond à l’alimentation de chaque espèce. L’homme moderne, mais surtout les lobbys alimentaires, voudraient nous faire croire que nous avons besoin d’autant de calcium qu’un veau ! C’est vrai qu’à consommer trop de produits laitiers bovins, comme dirait le professeur Henri joyeux, « ça vous fait un cerveau de veau ! »

Comment prévenir l’ostéoporose ?

Les études sont bien entendues contradictoires. Vous le savez qu’on peut faire dire n’importe quoi aux études. C’est tout le problème de notre vie moderne. On n’a jamais eu autant d’informations, surtout grâce à Internet, outil dont je me sers pour vous parler, mais ces informations sont contradictoires. Ce que je vous conseille, c’est d’essayer de voir quels sont les intérêts cachés derrière ces études. Les lobbys n’hésitent pas à se servir des « blouses blanches » pour faire passer des énormités. Nous ne sommes pas des cobayes ! Nous avons tous une génétique particulière, un environnement différent, une activité physique et une alimentation différente, une psychologie et des croyances différentes etc. Comment voulez-vous mener des études sérieuses  sur un produit, avec des paramètres aussi disparates et contradictoires ? On y va alors à coups de pourcentages pour vous convaincre des bienfaits ou des méfaits de certaines substances.

Comme vous le voyez, je vous parle de façon plus engagée car, à cause de, ou grâce à Charlie, nous avons vu que la liberté d’expression était de mise dans nos pays démocratiques.

J’en fais l’essai.

C’est un professeur de l’école de santé publique d’Harvard, le professeur Walter Willett, qui nous dit « qu’en l’état actuel des connaissances, il est irresponsable de faire la promotion des laitages ». En effet la consommation de trois laitages par jour peut entraîner du diabète, du surpoids, des cancers du sein et de la prostate, et… de l’ostéoporose. Toutes les études sont dans le livre de Thierry Souccar* ; il suffit de se procurer une certaine quantité de bonne source de calcium par jour.

Aliments contenant du calcium par ordre décroissant, par 100g

- cannelle                     1080 mg

- sésame                        962 mg

- cumin                         931 mg

- chou vert cuit             312 mg

- brocolis                      250 mg

- choux rouge crue       192 mg

- épinards cuits               89 mg

- lait                               85 mg

- noix du Brésil              62 mg

- amandes                      46 mg

- sardines avec arrêtes   26 mg

sesame cumin

Tiens, tiens, et si on se passait des produits laitiers, en tout cas bovins !

Si vous n’êtes pas intolérant au lactose, vous pouvez toujours prendre du fromage de chèvre ou de brebis, impérativement biologiques et au lait cru. En effet, les fromages des petits animaux contiennent moins de caséine, qui est la protéine la plus irritante pour le tube digestif et pour nos neurones.

Qu'est-ce qui fait fuir le calcium ?

La sédentarité :

On ne nous le dira jamais assez qu’il faut faire du sport au moins trois fois par semaine ! Et je sais qu’en habitant en ville c’est plus compliqué, ça demande des efforts. Mais si vous ne faites pas cet effort, vous ne pourrez pas être en bonne santé et avoir des os solides. Je l’ai déjà énoncé dans des articles précédents : bougez bougez, bougez, pour vivre plus longtemps en bonne santé !

bouger bouger
ballonements

L’inflammation :

L’inflammation est due à une prolifération bactérienne résultant de fermentations de votre tube digestif. C’est l’inflammation qui va causer l’acidification de votre terrain, or, une alimentation trop acidifiante, dégrade le terrain et entraîne de la déminéralisation. Je parlerai en détail de ce phénomène dans un autre article.

La malbouffe :

Les aliments industriels, le sucre, toutes les céréales, toutes les boissons sucrées gazeuses etc. entraînent une dégradation de votre santé. Je vous explique comment en sortir dans mon livre « j’arrête la malbouffe » aux éditions Eyrolles.

Jarrete-la-malbouffe-marion-kaplan

La carence en vitamine D :

Si vous êtes parisien, parisienne, ou si vous habitez une grande ville, vous êtes forcément carencé en vitamine D passé 40 ans. Surveillez votre taux qui devrait être à au moins 50 µg . Vous n’avez pas forcément besoin de votre médecin pour faire une analyse. Cela coûte 11 € pour faire l’analyse et la prise de sang, non remboursés si vous la faites par vous-même. Je vous conseille de surveiller votre taux deux fois par an.

La vitamine D, entre autres, contribue à la métabolisation du calcium.

Notre corps est une centrale atomique

C’est le chercheur Louis Kervran qui le premier, dans les années 60, s’est intéressé au mystère des transmutations biologiques.

Le corps a cette capacité à s’adapter et à se débrouiller en fonction des circonstances. C’est peut-être la raison pour laquelle nous avons survécu à des époques très difficiles voire mortelles.

L’élément clé de cette capacité qu’a l’organisme à gérer ses propres ressources et à compenser ses déficiences, est une propriété qu’on appelle la transmutation biologique. Le principe de la bombe atomique est fondé sur la transmutation des éléments chauffés à des températures et des énergies extrêmes. Pourtant, nous sommes capables, à la température de 37 °, d’effectuer des opérations qui demanderaient une énergie nucléaire si on devait les reproduire en laboratoire.

Les œufs et les poules de Kervran

Ceux qui me connaissent, savent que j’adore parler de cette histoire…

 » Louis Kervran était breton, et s’était aperçu que les poules du poulailler de ses parents se jetaient sur le mica, riche en potassium et en silicate d’aluminium, lorsque sa mère les sortaient du poulailler. Leur alimentation était complètement dépourvue de calcium, et pourtant les coquilles de leurs oeufs étaient très dures. Il s’est longtemps demandé d’où venait le calcium de leur coquille.

C’est des années plus tard, quand il est devenu scientifique qu’il a eu la réponse.

Il prit un oeuf juste pondu, le mixa et en observa les éléments de sa composition.

Il prit de la même poule, un œuf couvé pendant 20 jours, donc tout près d’éclore, et il constata que cet oeuf contenait cinq fois plus de calcium !

D’où venait ce calcium ?

De la transmutation du potassium associé à l’hydrogène en calcium. Il a découvert ainsi de nombreuses transmutations :

- le sodium transmute du magnésium et du potassium

- le magnésium transmute du calcium.

- Le magnésium transmute également du phosphore

- le potassium transmute du calcium et réciproquement

- la silice transmute du calcium le manganèse transmute dû faire et réciproquement

- le soufre transmute du phosphore

- le fer transmute du cuivre

- le fer transmute également du vanadium

oeufs de poule

Ce qui est étrange, c’est qu’on n’a jamais eu connaissance que quelque minéral que ce soit, ait jamais pu transmuter du sodium.

Mais ce système n’est efficace qu’à une seule condition : les sels minéraux, les vitamines et les oligo-éléments qui serviront à cette transmutation doivent être d’origine naturelle, ils ne doivent pas provenir de supplémentation de synthèse. De plus, les engrais chimiques bloquent ce phénomène de transmutation. D’où l’importance de consommer des aliments d’origine biologique. »

Mes prescriptions seront donc toujours les mêmes :

- Mangez beaucoup de légumes de saison biologiques cuits à la vapeur douce

- Buvez des jus de légumes trois fois par semaine minimum, élaborés avec un extracteur de jus

- Mangez deux fois par jour des protéines animales en quantité modérée en évitant la viande des gros mammifères

- Consommez des huiles de première pression à froid, huile d’olive, huile de lin, graisse de coco naturel, beurre clarifié cru et bio manger des noix et autres oléagineux et….

 

Supprimez :

 - Toutes les céréales, le sucre, les boissons sucrées, les plats préparés par l’industrie, les conserves, l’alcool (à part un ou deux verres de bon vin ) et ainsi vous ne manquerez jamais de calcium.

 

Bibliographie :

Lait, mensonges et propagande de Thierry Souccar

Nutrition consciente aux éditions Grancher

Je partage cette information avec mes amis