Démarrez son régime sans gluten en trois étapes

Commencer par prendre la décision de changer votre alimentation. La volonté n’a rien à voir dans cette histoire. Si vous prenez malle fait d’être intolérant au gluten, à la caséine ou à un autre aliment, vous aurez de la peine et vous vous emparerez de moindre prétexte  pour rechuter. Vous resterez victime de vos habitudes. Peut-être pourriez duper les autres, mais pas vous-même. Les petites phrases du genre :  » Je n’ai pas le temps », « Quand je sors, c’est trop difficile », « Les autres ne comprendraient parceque je refuse leurs pâtes tout d’un coup », « C’est impossible en voyage, je recommencerai en rentrant », « Mais je ne peux plus rien manger », « Il va falloir faire des plats différents pour la famille, c’est trop contraignant ! » vous empêcheront de changer et de recouvrer santé et bien être.

En revanche, si vous décidez d’en faire un jeu, cela deviendra facile. Tout s’apprend ! Il faudra, au début, distinguer les aliments permis d’autres. Vous passerez un peu plus de temps dans les magasins à lire les étiquettes de composition ; ensuite, vous connaîtrez par coeur ce que vous pouvez consommer sans danger. Vous fréquenterez plus souvent les magasins bio qui proposent de nombreux produits sans gluten ni caséine. Vous découvrirez aussi de nouvelles saveurs, de nouvelles céréales, comme le quinoa, le millet, le sarrasin, la châtaigne, l’amarante ; de nouveaux petits-déjeuners sans gluten et sans lait.

Un monde différent s’offrira à vous. Dites-vous que vous arrivez dans une autre contrée et que vous devez vous adapter aux habitudes alimentaires du pays !

Je partage cette information avec mes amis