Protocole de traitement de l’intolérance au gluten

Protocole de traitement de l’intolérance au gluten (selon le Dr Laurent Hervieux)

 

Dans un premier temps, vous devrez être rigoureux sur l’éviction totale du blé, du seigle, de l’avoine et de l’orge, mais aussi du kamut et de l’épeautre.

Le pain. les biscuits, les quiches, les pizzas, les crêpes, mais aussi les pâtes alimentaires sont donc à exclure de votre alimentation. C’est beaucoup plus facile à suivre que vous ne croyez. tout étant une question de motivation. Vous devrez simplement apprendre à manger autrement.

 Sont autorisés : le riz. le quinoa, le millet, le manioc, l’amarante et le sarrasin. Le maïs est permis, mais certaines personnes y sont sensibles. A vous d’observer si vous ressentez des signes lorsque vous en mangez.

 

Au début de ce changement alimentaire, vous ne garderez que le pain du petit-déjeuner s’il ne provoque aucun trouble digestif. Par contre, si vous ne ressentez aucune amélioration, il faudra le supprimer à son tour.

Dans les pathologies lourdes, la seule solution fiable sur le plan thérapeutique est l’éviction totale des céréales contenant du gluten. La réintroduction se fera plus tard avec l’épeautre — toujours beaucoup mieux toléré que le blé — et de façon minime, une fois tous les trois jours, pour ne pas déclencher de réactions auto-immunes.

 

Sur le plan psychologique, le Dr Sabbah nous révèle que :  » Les problèmes psychoaffectifs et relationnels tournent autour d’événements ressentis comme une crasse qui a été faite au sujet, avec un conflit conjoint de répugnance et de résistance. » Ce n’est pas l’événement qui est important, mais la représentation psychique de l’événement, son vécu intense dans l’isolement et sans pouvoir communiquer à ce propos.

Ces conflits sont très proches de ceux du diabète et des problèmes de côlon. Ils doivent être amenés à la conscience. Le patient doit résoudre son conflit ou apprendre à le dépasser en relativisant ce qui s’est réellement passé. Pour cela diverses techniques existent :PNL (programmation neurolinguistique). EMDR (mouvements oculaires). kinésiologie, psychothérapie. décodage biologique.

 

Ces conseils alimentaires sont accompagnés de la prescription de gluten en dilutions homéopathiques:

  •  Gluten 9 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois. puis
  •  Gluten 15 CH : l dose par semaine pendant 3 mois. puis
  •  Gluten 30 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois (chez certains. la prescription d’une dose par semaine pendant 6 mois est aussi efficace).

Je partage cette information avec mes amis