Mon petit déjeuner préféré

Quand on veut changer d’alimentation, le pire repas à modifier, c’est bien le petit déjeuner. Ce petit repas que l’on prend en général toujours chez soi est tellement inséré dans nos habitudes, qu’on n’a jamais pensé à le réformer. C’est le repas le plus ancré dans les traditions familiales ! Pourquoi le remettre en question, puisque depuis tout petit, nos parents nous ont dit qu’il était bon pour la santé et qu’il fallait manger pour avoir des forces ? Et vous le savez bien, vous qui vous intéressez à une alimentation de santé, que les habitudes c’est ce qu’il y a de plus compliqué à changer.

petit dej

Je me souviens avoir modifié la place de ma poubelle sous mon bureau car j’avais placé des dossiers à la place, et il m’a fallu plusieurs mois avant de corriger le geste automatique qui me faisaient jeter mes papiers toujours du même côté, donc par terre. S’il en est ainsi pour un geste, c’est encore plus compliqué pour une habitude alimentaire datant parfois de plusieurs décennies.

« La vie est difficile. Cela peut paraître banal, mais c’est une grande vérité, l’une des plus grandes. À partir du moment où nous savons que la vie est difficile, que nous le comprenons, alors elle ne l’est plus : une fois acceptée, ce fait n’importe plus. »

Cette phrase de Scott Peck dans son livre « le  chemin le moins fréquenté », a bouleversé ma vision sur la vie. Moi qui croyais que ça devait être facile, je compris qu’en acceptant que c’était les épreuves et les difficultés qui nous permettaient de grandir et d’évoluer, je m’attelais à réformer mon alimentation, mes pulsions, mais croyances et tout ce qui s’ensuit.

La crème Budwig du Docteur Kousmine

Catherine Kousmine est plus connue pour son petit déjeuner que pour sa méthode pour soigner le cancer. Comme elle réformait l’alimentation de tous ses patients, considérant qu’ils faisaient n’importe quoi quand ils étaient hors de chez eux, elle leur conseillait un petit déjeuner dans lequel ils trouveraient toutes les vitamines, les protéines, les sels minéraux, et les acides gras dont leur corps avait besoin quotidiennement.

Il était constitué d’une demie ou d’une banane écrasée mélangée avec un peu de fromage blanc à 0 %, dans lequel on ajoutait une cuillère à soupe d’huile de lin, d’autres fruits de saison, une cuillère à soupe d’une céréale fraîchement moulue sans gluten, (à l’époque elle disait sans blé), car le gluten n’était pas encore apparus dans les consciences, des fruits secs et quelques noix ou autres graines oléagineuses.

Je suis certaine qu’aujourd’hui Kousmine serait d’accord avec moi pour le modifier.

J’ai envie de l’appeler la « crème Kaco !

J’adore inventer des mots. KA pour Kaplan et CO pour Coco !

Voici ma recette de petit déjeuner préféré

Enfin, me direz-vous !

La crème Kaco

creme budwig

Les ingrédients

4 cuillères à soupe de lait de coco bio

1 cuillère à café de graisse de coco

1 cuillère à café d’huile de lin

1 cuillère à soupe de Linette*

½  à 1 banane

1 à 2 cuillères à soupe de noix diverses

Cannelle

Si vous avez un Blender, vous pouvez mettre le lait de coco avec la graisse de coco,  l’huile de lin, la cannelle et la banane. Mixer jusqu’à ce que vous obteniez un Smoothie. Placez cette crème dans un bol. Ajoutez la Linette, les noix que vous aurez choisies ( noix d’Amazonie, noix de Grenoble, noix de Pécan, noix de macadamia, amandes, noisettes, graines de chia, etc.)

Temps de préparation : trois minutes ! Alors, ne me dites pas que c’est compliqué ! C’est comme la cuisine de Fernand : c’est pas compliqué.

Vous pouvez faire des variantes, en changeant la banane au profit de la mangue, de poires, de fraises, de framboises, pourquoi pas de compote de pommes maison, ou autres fruits de votre choix.

Avec ce petit déjeuner, je peux faire plus de 60 km de vélo avec des dénivelés. Amis sportifs, testez le !

En revanche, si vous êtes sédentaires, je vous conseille de couper la banane en deux, de choisir des fruits à index glycémique bas, afin de ne pas trop solliciter votre pancréas.

Ce petit déjeuner est très bien toléré par les intestins fragiles et par toute personne atteinte d’une maladie du système digestif ou d’une maladie auto-immune.

La crème Budwig selon Marion Kaplan

Parmi les ingrédients, vous avez vu que j’ai mis de la Linette*. Vous pouvez la trouver par Internet sur le site www.boutiquelinette.fr

C’est notre ami Pierre Weill qui a créé l’association « bleu- blanc –cœur » et qui sera à notre congrès à Reims en novembre, qui l’a mise au point.

En effet, vous savez que les graines de lin sont très riches en oméga 3, mais malheureusement elles contiennent des anti-nutriments, qui peuvent poser des problèmes d’assimilation.  Même broyées, leur digestibilité est faible, les composés toxiques et anti nutritionnels ne sont pas détruits, elles s’oxydent très rapidement  et leur bio disponibilité des oméga 3 n’est pas bonne.

Pierre Weill a trouvé une technique de thermo-extrusion qui permet de préserver les omégas 3 tout en neutralisant ces fameux anti nutriments. Des études ont démontré que la farine de Linette était trois fois plus efficace en ce qui concerne la bio disponibilité de ses nutriments. En plus, la culture du lin est excellente pour le sol, pour l’animal et pour l’homme : que du bonheur ! La Linette est un subtil mélange de sarrasin breton et de graines de lin cuites et broyées de façon à garder ses propriétés : fibre, lignane, et surtout oméga 3. Petite parenthèse, Pierre Weill travaille avec le CNRS.

La graisse de coco

L’huile de noix de coco pressée à froid contient 60 % de TCM, c’est-à-dire des Triglycérides à Chaîne Moyenne. Des études ont démontré que ces TCM protègent notre cerveau et peuvent même faire partie du traitement contre la maladie d’Alzheimer. Elle est directement absorbée par l’intestin sans avoir besoin de passer par les sucs biliaires ou pancréatiques. Donc les diabétiques, les personnes ayant des troubles du pancréas mais aussi des diarrhées chroniques trouveront une source d’énergie rapidement disponible en la consommant. Elle permet en plus d’avoir une meilleure tolérance aux glucides.

J’ai fait l’erreur de la mettre au frigo : elle devient dure comme du bois et à moins de la faire fondre, elle est impossible à extraire du pot. Finalement, elle se conserve très bien dans votre placard. Selon votre consommation il existe des pots de différentes tailles.

L’huile de lin

C’est l’huile la plus riche en oméga 3 !

Elle a été longtemps interdite en France car c’est un véritable poison si on la chauffe et en plus elle rancit très vite car elle ne contient pas de vitamine E qui pourrait la protéger de l’oxydation. Les autorités avaient considérés que les Français n’étaient pas disciplinés et qu’ils cuisaient toutes leurs huiles. Ils l’avaient donc interdite. Ce n’est qu’en 2009 que l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) l’a finalement autorisée. Vous devrez la conserver au frais et la consommer rapidement, c’est-à-dire dans le mois.

Bien entendu vous l’achèterez en petite bouteille opaques, pressée à froid et biologique !

Tenez-moi au courant de vos expériences avec ma crème Kaco !

À la semaine prochaine

 

Marion Kaplan 

Bibliographie

 « Tous gros demain » de Pierre Weill aux éditions Plon

Carnet de santé

  • Recevez notre gazette santé chaque semaine

  • 95 degres
  • 95° votre référence santé ! Tagliatelles de courgettes

  • Pub Vitaliseur
  • FacebookTwitterTumblrPinterest GooglePlusInstagram
  • Je partage cette information avec mes amis