Que manger au petit-déjeuner ?

fruits secs

La question du petit déjeuner préoccupe chacun de nous. Nous avons tous entendu depuis notre enfance, qu’il fallait bien manger le matin, même le docteur Kousmine nous disait qu’il fallait faire un repas de Roi le matin, de prince le midi, et de pauvre le soir.

Tous ces préceptes ne nous éloignent-t-ils pas de notre propre corps ?

Qui va dicter si j’ai vraiment faim ou non ?

Qui suis-je ? Un homme ? Une femme ? Un enfant ? Un vieillard ? Est-ce que j’habite un pays chaud ? Un pays froid ? Est-ce que je fais du sport ou suis-je sédentaire? Est-ce que je suis maigre ? Est-ce que je suis trop gros ou trop grosse ? Est-ce que j’ai un problème de santé ?

Je vais donc vous faire une réponse de Normand : certains peuvent manger au petit déjeuner s’ils ont faim, d’autres devraient l’éviter.

Les croyances sont tellement inscrites dans notre corps et notre esprit, qu’on les applique automatiquement sans les remettre en question, même si elles nous font du mal.

Lorsque j’aborde ce thème en conférence, de nombreuses personnes viennent me voir à la fin et me disent : « vous ne savez pas combien vous me soulagez, car je n’ai jamais faim le matin et je m’obligeais à manger, sous prétexte que ça devait être bon pour ma santé! »

Faites-vous partie de ces personnes ?

 

Je vais tenter de vous éclairer sur ce sujet à la lumière de ces nouvelles découvertes : le microbiote.

 

Qu’est-ce que le microbiote ?

 

Depuis des millénaires, que ce soit Hippocrate, la médecine ayurvédique, la médecine chinoise, la médecine des peuples premiers, savaient que notre intestin est notre deuxième cerveau et que toute maladie commence dans l’intestin. Je l’ai largement développé dans mes diverses gazettes, mais comprenons que ce microbiote est un organe oublié, car nous sommes plus bactériens qu’humains, et même si nous ne pouvons pas voir à l’œil nu ce monde invisible qui gouverne notre matière, nous devons aujourd’hui changer notre vision sur la santé et les maladies. C’est un organe spécial, car il n’est pas localisé à un seul endroit, mais s’insinue dans tous nos tissus dans toutes nos cellules, dans les moindres méandres de nos intestins, mais également sur notre peau, dans notre bouche, dans nos yeux, bref ne serait-ce pas lui qui fait le lien avec le tout ? Et n’est-il pas en communication constante avec notre esprit ?

La médecine va devoir revoir sa copie. En effet, on ne peut plus faire un diagnostic à partir de symptômes. Il va falloir revenir à la source, c’est-à-dire au terrain. Antoine Béchamp (1816-1908) ne nous disait-il pas « le microbe n’est rien le terrain est tout« ?

On écoute seulement aujourd’hui ces précurseurs qu’étaient Antoine Béchamp et Jules Tissot (voir sur Internet) qui affirmaient, contrairement aux idées de la majorité des scientifiques, que les organismes vivants, quand ils se dérèglent, produiraient et favoriseraient eux-mêmes la prolifération de bactéries pathogènes et de virus. Seuls les médecins ou thérapeutes des médecines alternatives avaient compris que cette communauté de bactéries et de virus devait être en équilibre, notamment la prestigieuse Hulda Clark qui a soigné de nombreuses maladies, que ce soient des cancers ou des maladies auto-immunes, la doctoresse Kousmine et le docteur Jean Seignalet.

 

Le microbiote est constitué de 100 000 milliards de bactéries c’est-à-dire 10 fois plus de bactéries que de cellules humaines nobles. C’est une estimation. Il comprend des bactéries, des virus, des champignons, et d’autres organismes unicellulaires. Il pèserait environ 1 à 2 kg. Sur le plan génétique, notre génome contient environ 20 000 gènes alors que notre microbiote correspondrait à environ 8 millions de gènes. On comprend mieux cette nouvelle science appelée l’épigénétique qui nous révèle que l’environnement, l’alimentation, les stress psychologiques, peuvent influencer notre génome dans le bon ou le mauvais sens, en fonction du milieu et de notre mode de vie.

 

Pourquoi est-ce que je vous parle du microbiote pour aborder la vaste question du petit déjeuner ?

Car nous devrons l’envisager aujourd’hui à cette lecture.

 

Avant d’aborder le petit déjeuner, la question primordiale à se poser est la suivante :

 

Ai-je vraiment faim ?

 

Si vous avez faim, bien entendu vous pouvez prendre un petit déjeuner. Le drame c’est que c’est le seul repas où l’on mange toujours la même chose. Pourtant, les saisons changent, vos activités physiques sont différentes, vos stress émotionnels vous perturbent, vous avancez en âge, vous n’avez pas les mêmes activités, peut-être avez-vous changé de pays et de climat. Pourtant c’est le seul repas où nombre d’entre nous, qu’ils soient en France ou à l’autre bout de la planète, adoptent les mêmes aliments. La société vous encourage à manger des céréales le matin, alors que c’est tout le contraire qu’il faudrait faire.

 

Vous êtes minces, sportifs, et avez moins de 50 ans

 

Je recommande toujours pour la majorité d’entre nous, à part quelques cas de grande maigreur, de commencer la journée avec un citron pressé dans lequel on rajoute un peu d’eau chaude. Attendre un quart d’heure 20 minutes avant de manger. Cela contribue à vidanger votre estomac.

Selon la saison, vous pouvez manger des fruits, des protéines, des graines oléagineuses comme les amandes, noix, noisettes etc. ou faire un vrai repas protéiné, peu importe c’est selon vos goûts et le climat. Je vous conseille de changer souvent des catégories d’aliments et d’éviter de répéter toujours la même chose.

Évitez toutes les céréales au petit déjeuner. Seul le sarrasin est toléré 1 jour sur 4. Le riz semi complet ou complet peut être accepté 1 jour sur 4 mais il doit être très bien rincé, car il est souvent contaminé de cyanure.

Prenez la boisson de votre choix que ce soit du thé vert, du café ou une infusion.

Les sportifs pourront manger des fruits secs en plus de leur petit déjeuner pour faire face à cette demande énergétique.

Ne mangez pas en trop grande quantité pour éviter de surcharger l’estomac qui alors se vidangerait moins bien et entraînerait des fermentations.

Vous trouverez de nombreuses recettes dans mon livre paléobiotique* ou dans mes diverses gazettes.

running

Vous avez pris du poids, votre estomac se vidange mal et vous n’avez pas faim le matin

 

Dans ce cas, je vous déconseille vivement de manger. Débutez la journée avec le citron pressé et l’eau chaude et éventuellement prenez un café ou un thé ou mon café coco*. Vous verrez que vous n’aurez pas faim jusqu’à l’heure du déjeuner. En revanche, si vous prenez, ne serait-ce qu’un bout de fruit, vous aurez faim à 10 heures.

Pourquoi ? Pour diverses raisons (prise d’antibiotiques avant l’âge de 3 ans, allaitement artificiel, naissance par césarienne, stress chronique, alimentation riche en céréales, en gluten, en produits laitiers bovins, ménopause, dépression etc) vous avez pris petit à petit du poids, votre tour de taille s’est épaissi (plus de 80 cm pour les femmes et plus de 90 cm pour les hommes) et votre flore intestinale est devenue pathogène. Si vous faisiez un test respiratoire*, puisque l’haleine correspond à ce qui se passe dans votre estomac et votre intestin, vous allez certainement expirer un gaz appelé méthyle acétate. Ce gaz nous démontre que votre estomac se vidange mal, que vous fabriquez du vinaigre et que votre flore est en train de vous faire fabriquer un syndrome métabolique, peut-être  du diabète, de la graisse dans votre foie, avec des sels biliaires inefficaces et que certainement un virus comme l’EBV, (virus d’Epstein Barr), où le CMV, (cytomégalovirus), ou tout simplement des Herpès, sont en train de paralyser votre système digestif. Il faut agir !

 

Pourquoi faut-il éviter les céréales au petit déjeuner ?

 

On va devoir faire un petit peu d’anatomie. L’estomac est un contenant qui va augmenter en fonction de ce que vous allez mettre dedans. Il est élastique et si vous êtes un gros mangeur, il va se dilater et comprimer le duodénum. Si vous mangez beaucoup de céréales avec du gluten, le petit tuyau de sortie va se boucher à cause des colles que contiennent le gluten et la caséine bovine. Tous les produits sucrés ralentissent également la vidange de l’estomac. Ce bouchon va petit à petit entraîner de la fermentation, de l’inflammation, qui enflammera vos ganglions, qui obstrueront la vidange de l’estomac, mais également la vidange du grêle dans le colon. Les virus et certaines bactéries vont se mettre de la partie et contribuer à paralyser cette vidange. Vous allez grossir, vous serez fatigué, ce qui vous entraînera à grignoter et vous allez rentrer dans un cercle vicieux. Il vous faudra de nombreux mois pour retrouver un état physiologique. Tout d’abord, après examen, vous devrez peut-être lutter contre la charge virale et stimuler votre système immunitaire. Le sport, grâce à l’hypoglycémie qu’il entraîne, vous aidera à vidanger votre estomac. Vous devrez consommer certaines huiles essentielles (origan, cannelle, ou autres) qui vous aideront à lutter contre l’inflammation bactérienne et des mycellium de champignons comme le Ganoderma et le coriolus versicolor qui vont lutter contre les virus.

Le précepte « mangez, bougez », et respirez devrais-je dire, est plus que jamais d’actualité!

On comprend mieux pourquoi certains obèses, après avoir mis un anneau dans leur estomac, pire, après avoir mis en place un by-pass, perdent rapidement du poids. Ce sont des solutions extrêmes mises en place chez les grands obèses. Si on pouvait éviter ces extrêmes, ce serait mieux.

 

Que choisir ?

 

Des aliments riches en polyphénols, en prébiotiques naturels et en fibres.

 

Où les trouver?

 

Dans les légumes, les tubercules, les légumineuses (pour ceux qui les supportent), de nombreux fruits, les oléagineux et les épices. Je ne parle pas ici des céréales complètes puisque je vous ai dit de les éviter au petit déjeuner.

 

Les fruits riches en fibres, en polyphénols et en prébiotiques

 

La banane, le cassis, les framboises fraîches, les fruits de la passion, les groseilles, le kaki frais, les fraises, les mûres, les poires, les pêches, les abricots secs, les dattes sèches, les figues sèches, les pruneaux, les raisins secs, les amandes, les châtaignes, les noisettes, toutes les espèces de noix, les pistaches et toutes les épices. Une bonne nouvelle le cacao est très riche en polyphénols!

Vous avez dû remarquer, qu’à part la banane, l’index glycémique de ces fruits est moyen ou bas.

Bien entendu vous pouvez consommer des protéines au petit déjeuner. De nombreux pays anglo-saxons mangent des œufs, ou d’autres protéines animales. C’est selon votre goût. Sachez qu’ils ne fermentent pas, vous évitent d’avoir faim et ne font pas monter votre glycémie.

À vous de choisir!

mélange de noix

Mon café coco

 

Mettre une cuillère à café de graisse de coco, une cuillère à café de xylitol ou d’érythritol (www.sukrin.de) dans un petit blender. Faire couler l’équivalent d’une bonne tasse à café, et mixez pendant 10 secondes. Un vrai délice. On a l’impression de boire un café au lait (ce qui a bercé mon enfance et m’a entraîné vers des problèmes de santé). Ici, la graisse de coco va nourrir votre cerveau, le xylitol va lutter contre la fermentation ou l’érythritol n’affectera en rien votre pancréas. Vous n’aurez pas faim de la matinée … Que du bonheur!

 

 

Bibliographie :

 

Paléobiotique de Marion Kaplan aux éditions Thierry Souccar

Le régime microbiote d’André Burckel aux éditions Mediclaro

Les champignons comestibles, aliments d’avenir, de Jean Marie Samori aux éditions du dauphin

Les 3 secrets de la nutrition enfin révélés du docteur Richard Haddad, (www.echosante.com)

 

Je partage cette information avec mes amis