Les régimes de santé : Dr Kousmine

Kousmine_small

Kousmine avait raison : ne l’oublions pas !

 

Si vous avez la quarantaine ou la cinquantaine ou plus, vous connaissez certainement le docteur Catherine Kousmine. Si vous êtes plus jeune, peut-être n’en n’avez-vous jamais entendu parler. Pourtant, c’est un des premiers médecins à avoir compris que l’alimentation pouvait être promoteur de maladies ou de guérison. Elle s’est plus particulièrement intéressée à deux maladies : le cancer et la sclérose en plaques.

Son parcours

Elle est née en 1904 en Russie d’une famille aisée qui a dû fuir la Russie en 1918 à cause des ravages de la révolution , et ils allèrent s’installer en Suisse. A l’heure du choix d’un métier, alors que les femmes sont programmées pour être ménagères, elle va s’orienter vers la médecine. Mais les études coûtent cher. Et elle devra travailler dur pour payer ses études. En 1928 elle reçoit son diplôme de médecin pédiatre à Zurich mais l’époque veut qu’elle gagne la moitié de ce que gagne un homme. C’est après avoir rectifié le diagnostique par 2 fois des chefs de clinique, qu’elle est promue au rang salarial d’homme!

catherine_kousmine_1100

Cancer et nourriture

« Dans les années 40, le taux de cancéreux augmentant, je me suis dit qu’il serait utile de mieux comprendre cette maladie. »

Elle va installer un laboratoire dans une cuisine inoccupée de son appartement et pendant 17 ans elle va étudier plus de 17 000 souris. N’ayant pas les moyens de les nourrir aux comprimés nutritifs chers, elle ramassait des miettes de pain et du vieux pain dans de nombreuses boulangeries. Un jour elle leur donnait du blé entier (qui, à l’époque était biologique par nature ), un autre jour du vieux pain et un autre encore des carottes crues et de la levure de bière. Elles recevaient donc un jour sur 2 une nourritures saines. La proportion de 50 % de bonnes et 50 % de mauvaises nourritures provoqua une chute de la fréquence des cancers de 50 %.

Kousmine a démontré à l’époque, que la présence d’une tumeur accroissait la résistance des animaux aux toxines microbiennes injectées par voie intraveineuse!

Le cancer aurait donc son utilité ! C’est en 1949 qu’elle a testé sur un homme avec succès. Celui-ci était atteint d’un réticulosarcome généralisé et aurait dû mourir en 1951 selon les statistiques de l’époque. Il a vécu plus de 90 ans. Et à chaque fois qu’il retournait à son ancienne alimentation, il rechutait. Il a donc suivi les règles alimentaires imposées par la nature, conseillées par le docteur Kousmine et son sarcome n’est jamais réapparu.

Les 4 piliers de la méthode Kousmine

Sa méthode repose sur 4 piliers de sagesse:

  • Correction de l’alimentation
  • Chez les malades, suppression des troubles digestifs, soins intestinaux (lavement avec instillation d’huile riche en vitamines F)
  • Normalisation du pH urinaire chaque jour et correction du pH avec des citrates permettant de faciliter l’élimination des déchets métaboliques acides.
  • Suppression de toutes les carences minérales et vitaminiques.

La crème Budwig

Son petit déjeuner est très connu des naturopathes. Mais il est aussi très contesté. En effet, le docteur Catherine Kousmine, estimait que dans la journée les personnes mangeant n’importe quoi, elle leur imposait son petit déjeuner qui contenait toutes les vitamines, minéraux, protéines, acides gras essentiels dont leur corps avait besoin.

C’est un mélange de fromage blanc 0 % auquel on ajoute du citron, 1/2 banane, de l’huile de lin, une ou 2 cuillères à café de céréales moulues sans gluten, des oléagineux (noix, amandes, graines de tournesols etc.) et des fruits de saison.

Pour ma part, j’ai éliminé le fromage blanc et la céréale.

Il reste donc une banane que vous écrasez à laquelle vous ajoutez le jus d’un demi citron, une cuillère à soupe du huile de noix, des oléagineux, des baies de Goji, et un ou 2 fruits de saison.

C’est bien suffisant, très digeste, et ce petit déjeuner vous tiendra jusqu’à midi. J’ai également supprimé le soja (qui a fait l’objet d’un de mes articles).

La crème Budwig selon Marion Kaplan

Kousmine et les huiles

Le docteur Kousmine avait remarqué que certains de ses patients rechutaient après avoir changé de marque d’huile. Après enquête, elle s’est aperçue que les industriels avaient changé leur mode d’extraction. Avant la guerre, toutes les huiles étaient extraites à froid. Après la guerre, sous prétexte qu’il fallait nourrir rapidement à moindre prix la population, les huiles ont été extraites à chaud. Ceci a permis de doubler le rendement et d’extraire environ 70 % des corps gras contenus dans la graine. Ces huiles sont sans saveur, sans odeur, se conservent sans aucune précaution dans des bouteilles en plastique ou en verre blanc, bref ce sont des huiles mortes, et les graisses végétales obtenues par ce procédé étaient bourrées d’acides gras trans, qui, ont le sait aujourd’hui, sont extrêmement toxiques pour l’homme !

Elle a donc toute sa vie dénoncé la toxicité des margarines et conseillé un petit peu de beurre cru biologique non pasteurisé (environ 20 à 30 g maximum par jour par personne).

Les bases de l’alimentation selon Kousmine

Les conseils du docteur Kousmine ont fait leurs preuves depuis 60 ans et ont permis de stabiliser de nombreux patients et d’améliorer leurs problèmes de santé.

Sa formule : un petit déjeuner de roi, un déjeuner de Prince, un dîner de pauvres.

Les aliments à éviter :

  • Pas de conserve au profit d’aliments frais, biologiques et de saison. En conservation, seuls
  • Les produits lacto- fermentés sont recommandés.
  • Pas de sel raffiné, préférez le sel complet, la poudre d’algues et la fleur de sel.
  • Pas de sucre blanc, ni de bonbons, confiserie, et chocolat sucré.
  • Pas de jus de fruits du commerce, pas de soda, boissons sucrées.
  • Pas d’alcool ni de tabac
  • Pas de substances excitantes et acidifiantes telles que le café et le thé.
  • Pas d’ huile raffinée
  • Peu de beurre
  • Pas de pain blanc
  • Pas de biscuits ni de pâtisseries du commerce
  • Ne pas dépasser 40 g de fromage par jour

Les aliments conseillés

  • Les viandes poissons et œufs doivent être de qualité biologique et doivent être cuits à la vapeur douce.
  • Les légumineuses doivent être pré-germées et cuites à la vapeur douce.
  • Tous les légumes de saison biologiques doivent être consommés en grande quantité pour une part crus et l’autre part cuits à la vapeur douce.

À son époque, on n’avait pas encore observé les dégâts qu’occasionnait le gluten.

Si Kousmine était encore vivante, elle déconseillerait certainement la consommation des céréales contenant du gluten (blé, Orge, avoine, seigle, Kamut, épeautre) et elle éviterait les produits laitiers bovins. En effet, depuis les années 80, l’alimentation et son industrialisation, se sont largement dégradés.

Aujourd’hui ses conseils ont été largement repris par les règles du régime méditerranéen et même par le gouvernement avec sa recommandation de consommer 5 fruits et légumes par jour ! De nombreux médecins s’approprient un certain nombre d’études et édictent des règles d’hygiène alimentaire que Kousmine conseillait depuis plus de 70 ans !

J’aime bien rendre à César ce qui appartient à César!

C’est pourquoi je rends hommage à cette grande dame de la nutrition qu’était le docteur Kousmine.

Elle nous disait:  « votre corps est un temple, ni faites pas entrer n’importent quoi ! »

Puissions-nous suivre ses conseils…

 

Découvrez le magazine 95° qui lui rend hommage :

 

kousmine

 

Retrouvez toutes les informations ici 

Je partage cette information avec mes amis