Remplir ses placards sainement !

I am test text block. Click edit button to change this text.

Les bonnes courses

Vous pouvez mesurer la nécessité de changer votre alimentation à ce qu’il reste dans vos placards! S’ils sont vides, vous partez de loin! Mais rassurez-vous, il sera plus facile et rapide de les remplir que de les vider.

Pour commencer, voici quelques grands principes, je vous conseille d’abord d’acheter local et de saison. Les produits sont plus frais donc plus nutritifs quand ils ont été cultivés dans leur zone de consommation. Et vous les assimilez mieux lorsqu’ils viennent de votre région, lorsqu’ils ont poussé sur la terre que vous foulez et sous le ciel qui vous surplombe. Nous sommes submergés, aujourd’hui, de légumes et de fruits exotiques qui apportent de la variété dans nos menus mais ne sont pas forcément bien tolérés par notre organisme.

Ensuite, dans la mesure du possible, préférez les aliments bio, pour de multiples raisons. Les cyniques vous diront que le bio n’existe pas car toutes les terres cultivables sont aujourd’hui contaminées par les produits phytosanitaires de synthése. Ils n’ont pas tort… mais même si c’est le cas, pourquoi en rajouter? Les cultivateurs bio n’emploient pas de pesticides ni de fongicides qui ne soient pas naturels, lis respectent les rythmes saisonniers et parfois même ceux de la Lune (biodynamie), ils ne forcent pas les légumes et les fruits pour élargir leur période de production, ils ne les traitent pas après la récolte pour favoriser leur conservation… Du coup, ils vous proposent des produits beaucoup plus riches et sains que ceux de l’industrie agroalimentaire. Certes, vous verrez parfois galoper un petit ver dans la salade que vous épluchez, vous trouverez quelques pois grignotés dans leurs cosses, il restera des mottes de terre accrochées aux racines des légumes, les fruits auront une peau un peu tavelée et ils ne seront pas tous ronds et calibrés.., mais ce sera la preuve que vos aliments sont bien bio et, question goût et richesse nutritive, vous aurez tout gagné!

Enfin, résignez-vous à tout cuisiner vous-même. Ou plutôt, réjouissez-vous de le faire bientôt car sentir l’odeur des légumes et des fruits frais, les toucher, les éplucher, les accommoder de la meilleure façon pour votre plaisir et votre santé, c’est une vraie satisfaction. Si, si!  C’est en plus une façon, même si vous habitez en ville, de vous relier à la nature qui participe à votre équilibre.

Et si vous avez un petit budget, vous pouvez échelonner vos achats sur plusieurs semaines en commençant par les indispensables, marqués d’un astérisque.

Conseil d'amie

Ne faites pas vos courses quand vous avez faim C’est tout bête, mais quand vous vous trouvez dans un magasin d’alimentation avant d’avoir mangés vous avez envie de tout acheter… surtout ce qu’il ne faut pas. Alors allez-y après le petit déjeuner ou le déjeuner, surtout pas avant !!

Que devez-vous acheter?

 

Laitages

Aucun laitage animal, que vous pouvez remplacer par des laitages végétaux: lait de soja (mais attention beaucoup ne les supportent pas !), lait d’avoine, de châtaigne, d’amande, de noisette, de coco.., selon vos besoins et vos envies. Vous trouverez dans les rayons un grand choix de laits, de yaourts et de crèmes d’origine végétale.

Fruits et légumes

Tous ceux qui vous font envie, suivant les menus de la semaine et en quantités raisonnables, pour ne pas les gâcher. Les fruits et les légumes frais sont la base d’une alimentation saine. Ils vous permettront aussi de composer de délicieuses boissons, comme une simple orange pressée maison ou des jus mélangés de fruits et de légumes, vivants et qui contiennent tous leurs principes nutritifs naturels.

Légumes secs

Tous ceux que vous aimez et qui vous font envie, d’autant qu’ils se conservent bien en bocaux, hermétiques aux  “petites bêtes”, et à l’abri de la lumière. Ce sont de bonnes sources de protéines, qui remplacent avantageusement la viande. Choisissez parmi les plus colorés, comme les haricots rouges ou les haricots azukis, les lentilles corail, les flageolets, les pois cassés, les fèves, mais vous pouvez aussi y ajouter les pois chiches, les lentilles vertes ou brunes et les haricots blancs si vous les aimez, pour varier vos menus.

Céréales

Préférez les céréales demi-complètes ou complètes: riz, riz sauvage, sarrasin, mais (attention: certaines personnes y sont allergiques!), sous forme de grains, de farine, de pâtes, de pétales pour le petit déjeuner, selon ce que vous voulez en faire.

Pain

L’idéal serait de vous en passer, mais le pain est autant un symbole qu’un aliment, inscrit dans notre culture alimentaire. Essayez le pain sans gluten, il en existe de très bons. Et si ça ne passe pas, faites-le vous-même! Il y a d’excellentes machines à pain peu onéreuses et des préparations qui contiennent tout ce qu’il faut. En 5 minutes, c’est prêt et la machine fait le reste.

Matières grasses

Evitez le beurre et, si vous ne pouvez pas vous en passer, choisissez-le de qualité bio, consommez-le cru (non pasteurisé) et clarifiez-le pour en éliminer la caséine et le gluten. Pour vos tartines, préférez la margarine non hydrogénée et sans protéines de lait, par exemple au tournesol. Et pour vos assaisonnements, choisissez dans un premier temps l’huile d’olive et l’huile de noix.

Protéines animales

Consommez-en de petites quantités chaque jour, mais en évitant les viandes de tous les mammifères (boeuf, porc, agneau), car elles sont grasses et contiennent, entre autres, des hormones de croissance. Préférez les oeufs et les poissons des mers froides. Puis les volailles, les dindes, les canards et les oiseaux en général, et enfin le lapin – ne les confondez pas avec les viandes blanches, comme le veau. Bref, la consommation de viande rouge et de porc doit être exceptionnelle.

Sucre

Il n’est pas indispensable.., mais si vous ne pouvez pas vous en passer, choisissez du sucre complet, du miel, du sirop d’érable, du sirop d’agave ou, mieux encore, du sucre de stévia (une plante originaire d’Amérique du Sud) ou du sucre de bouleau (xylitol), du tagatose (fabriqué à partir du sucre du lait mais dénué de lactose) ou du sucre de fleur de coco.

Boissons

La meilleure et la plus désaltérante, c’est l’eau. Si vous la buvez en bouteille, renoncez à l’eau minérale et choisissez de l’eau de source, car les mammifères – vous en êtes un – assimilent mal les minéraux de l’eau qui finissent par encrasser les reins et l’organisme. Les pubs vantant les vertus de l’eau minérale ne se soucient que de marketing, pas de santé Vous pouvez aussi boire des tisanes, mais n’abusez pas du thé, ni du café. Proscrivez les sodas et les boissons fruitées du commerce, avec ou sans sucre ajouté. Ne buvez pas d’alcool, hormis un (seul) verre de vin de temps en temps.

Votre check-list !

Quelles que soient le courses que vous choisirez de faire, assurez-vous d’avoir toujours sous la main ces “basiques” qui vous sortiront de toutes les situations.

 

Ayez toujours dans vos placards.

Du tamari, du bouillon de volaille bio en cubes, du riz complet de toutes le sortes, du quinoa, de sardine à l’huile, du foie de morue, de l’huile d’olive bio pressée à froid, de l’huile de lin (à garder au frigo dés qu’elle est ouverte), des fines herbes selon vos goûts (déshydratée ou en poudre), du curcuma, de la cannelle, des épices en tout genre, de la fleur de sel (plus assimilable), des noix, des amandes, des  graines de sésame, des graines de lin, etc., des figues, de la farine de sarrasin, du sirop d’agave, du sucre de fleur de coco, du chocolat noir (sans gluten).

Ayez toujours au garde-manger…

Des oeufs bio, de l’ail, des oignons et des échalotes frais, quelques légumes frais, des citrons et des bananes.

Ayez toujours au frigo…

Du beurre végétal bio, des endives, du tartare d’algues, des oeufs de poissons, des câpres, des cornichons, de la moutarde forte (impérativement bio, sinon elle contient des oxydants), de yaourts de soja natures ( si vous le supportez, ce qui n’est pas le cas de nombreuses personnes).

Je partage cette information avec mes amis