L’Aspérule Odorante

Portrait_RauzySignature énergétique :  SOL MI   (FA RE)

Correspondance organe/fonctions physique et magiques : Foie, Reins, poumon, cerveau, système nerveux central, oreille interne, estomac, sang.

Minéraux : un hétéroside ; l’aspéruloside de la coumarine, présent dans l’aspérule séchée ainsi que du iridoïdes, des flavonoïdes et d’anthraquinones, ainsi que de la vitamine C, des lipides.

L’aspérule odorante est intéressante pour les personnes nerveuses ou angoissées qui présentent des troubles du sommeil. Attention ! Si elle noirci lors du séchage ou après, ne pas la consommer c’est le signe d’une transformation chimique  caractéristique des plantes qui contiennent de la coumarine comme le mélilot officinal. La coumarine se transforme en dicoumarol ce qui rend la plante toxique impropre à la consommation.                                                                                                                                                   L’Aspérule odorante aromatise les boissons dégage un parfum prononcé lorsque la plante est récoltée et mise à sécher. Cet arôme repose sur la présence de coumarine, iridoïdes et polyphénols. On la rencontre dans les forêts de feuillus. Stimulant de la circulation lymphatique, tranquillisant et légèrement hypnotique. Hypersensibilité, vertiges, angoisses, timidité et inhibitions, antispasmodiques et sédatives, applicables en premier lieu dans l’insomnie (surtout des enfants). La plante convient aux anxieux, aux nerveux qui souffrent de palpitations, vertiges, névralgies, maux de tête, spasmes gastriques. Stimulante de la digestion et des fonctions hépatiques, elle combat les dyspepsies, prévient les lourdeurs et les ballonnements, l’ictère, la congestion du foie, contre les phlébites, palpitations, lithiase (calculs urinaires ou dans les reins), abcès, contre les blépharites (inflammation du revêtement cutané des paupières), conjonctivites, névralgies, maux de tête, enflures douloureuses, dans les infections des voies urinaires, elle contrarie la prolifération des colibacilles. Pour le tabac de remplacement pour une cure de désintoxication en mélange avec le tussilage, le bouillon blanc, la sauge, l’armoise, l’origan et la menthe. En usage externe elle est adoucissante et vulnéraire, idéal pour soigner les abcès et les blessures. Elle fait partie des plantes qui, consommées quotidiennement comme le frêne, ont été appelées « secret de longue vie »

L’aspérule odorante ou gaillet odorant était utilisé par les campagnards depuis des siècles pour faire fuir les mites, en même temps il parfumait leurs armoires.

Je partage cette information avec mes amis