Les conséquences des lectines sur notre digestion

Les conséquences des lectines sur notre digestion

Vous avez été très nombreux à réagir sur mon article du « paradoxe des plantes » qui soulève la problématique des lectines. Le premier médecin à avoir étudié la question était le docteur Peter D’Adamo qui a écrit un livre sur ce sujet il y a plus de 20 ans : « 4 régimes 4 groupes sanguins ». Ce livre à l’époque a créé une véritable révolution dans le monde des médecines alternatives. Moi-même bien entendu, j’ai été interpellée par ce phénomène sans vraiment en comprendre les mécanismes. Aujourd’hui la science ayant progressé, on peut expliquer leur mécanisme et surtout on peut, en fonction de son groupe sanguin mais également de ses intolérances individuelles, les éviter et prendre certains remèdes qui peuvent aider votre système digestif en cas d’écart volontaire ou non.

Les lectines sont des protéines qui se lient aux glucides de notre système immunitaire et digestif et qui peuvent causer de l’agglutination entre les cellules. Bref ce sont des colles, le gluten étant la plus toxique des lectines. On les trouve dans de nombreux aliments courants que je vous citerai plus loin.

Bien entendu cela entraînera une dysbiose intestinale (c’est-à-dire un déséquilibre de votre flore intestinale) mais cela peut également entraîner le syndrome du fameux leaky gut appelé en français syndrome de l’hyperperméabilité intestinale, qui provoquera un déséquilibre du système immunitaire, de l’inflammation, une prise de poids ou en tout cas une résistance à en perdre, et les fameuses intolérances alimentaires que l’on peut trouver en faisant des analyses sur les IgG alimentaires.

J’ai fait un article sur ce sujet et je comprends mieux maintenant que les intolérances alimentaires sont plus une conséquence qu’une cause.

Le docteur William Boyd nous révèle que de nombreuses lectines sont spécifiques à notre groupe sanguin.

Je n’insisterai jamais assez sur le fait que nous sommes tous différents, nous avons un HLA qui nous est propre, mais nous avons également un microbiote unique et c’est la raison pour laquelle il est compliqué de donner des conseils en randomisant ces conseils par groupes sanguins ou autres.

Je le dis et je le répète, ce type de prescription est réservé aux personnes fragiles ayant un ou plusieurs des symptômes que je vais citer ci-après :

 

inflammation, prise de poids même en mangeant peu

– allergies, intolérances alimentaires

– ballonnements, crampes d’estomac, gastrite, digestion difficile

– douleurs articulaires

– maladies auto-immunes

– problèmes de peau (Eczéma, psoriasis, carcinome, verrues)

– problèmes hormonaux

– faiblesse du système immunitaire

– anémie

– problèmes nerveux comme l’hyperactivité, la bipolarité, l’anxiété, irritabilité etc.

- fatigue

 

Si malgré tous vos efforts en nutrition vous n’arrivez pas à solutionner vos problèmes de santé, je trouve que cette voie est assez simple à suivre et peut donner des résultats miraculeux. C’est vrai que cela demande une discipline et que la plupart d’entre vous vont penser qu’on ne peut plus rien manger ! Personnellement j’ai adopté une alimentation sans lectines depuis de nombreuses années, j’ai même affiné mes restrictions avec le docteur Gundry et je ne m’en porte que mieux. Je n’ai rien à vous vendre que des conseils que vous pouvez suivre ou non.

J’aimerais bien que vous me teniez au courant de vos résultats si vous entreprenez une alimentation dénuée de lectines. Certains d’entre vous l’ont déjà fait et me remercient du fond du cœur. Cela fait plaisir.

 

 

Quelles sont les conséquences des lectines sur la digestion ?

 

– Elles peuvent interférer avec la digestion des protéines et tout en mangeant des protéines vous pouvez être carencé !

– Elles peuvent créer des réactions de type allergique en produisant de l’histamine

– elles peuvent nuire au fonctionnement de vos principaux organes de digestion comme le pancréas, le foie et les intestins et augmenter leur taille : votre ventre enfle car vos organes prennent plus de place.

– Elles peuvent nuire à l’absorption des nutriments et entraîner des carences

– elles peuvent bloquer vous enzymes digestives

– enfin, elles contribuent à rendre votre intestin poreux.

 

Quel est le mécanisme des lectines ?

 

On observe une réaction chimique entre notre sang et certains aliments que l’on mange. Cette réaction dépend de notre polymorphisme génétique. Les lectines ont des propriétés agglutinantes qui affectent notre sang et les parois de notre système digestif. C’est un moyen que la nature a trouvé d’accrocher des organismes à d’autres organismes. Notre système immunitaire ainsi que de nombreux microbes utilisent cette colle à leur avantage. Par exemple, les cellules des voies biliaires contiennent des lectines à leur surface qui permettent d’attraper les bactéries et les parasites. Les virus et certains microbes ont également des lectines à leur surface qui fonctionnent comme des ventouses aspirantes pour qu’elles puissent s’attacher aux muqueuses du corps qui ont tendance à être glissantes. Le docteur D’Adamo a observé que les lectines utilisées par les virus ou les bactéries sont spécifiques aux groupes sanguins et les rendent plus nuisibles en fonction du groupe sanguin auxquels elles sont attachées.

Les lectines des aliments se comportent de la même manière. Lorsque vous mangez un aliment qui contient des lectines incompatibles avec votre antigène selon votre groupe sanguin, ces lectines vont cibler un organe ou un système (rénal, digestif, intestinal) et va commencer a interagir avec les tissus environnants.

Le problème, c’est qu’une fois que la lectine, qui est une protéine, s’installe dans un endroit de votre corps, elle agglutine les cellules entre elles comme le ferait un aimant et elle prévoit de toutes les détruire comme si elles étaient des envahisseurs étrangers. Ce phénomène peut entraîner des symptômes comme le colon irritable, une cirrhose du foie ou encore bloquer la circulation du sang dans les reins pour ne citer que les effets les plus répandus.

Mais rassurez-vous, notre système immunitaire nous protège à 95 % contre les lectines que nous absorbons par notre alimentation. Elles sont donc éliminées par le corps. Seulement, 5 % des lectines peuvent arriver dans le circuit sanguin où elles réagissent et détruisent nos globules blancs et rouges. Quand les  lectines attaquent notre système digestif on le ressent beaucoup plus fort. On peut ressentir de violentes inflammations des muqueuses et être victime d’allergies alimentaires. Les allergiques le savent, il suffit d’une quantité minime d’une lectine pour agglutiner une énorme quantité de cellules si votre groupe sanguin y est réactif.

 

Vous pouvez être sujets à des flatulences ou des ballonnements après le repas, votre transit intestinal peut être perturbé, vous pouvez avoir des problèmes hormonaux, des éruptions cutanées, des articulations ou des muscles douloureux et enfin ressentir une profonde fatigue.

Chacun va donc réagir différemment. Même si le Docteur D’Adamo à répertorier les lectines en fonction des groupes sanguins, vous pouvez très bien réagir différemment selon votre génétique et autres.

C’est la raison pour laquelle je vous conseille dans un premier temps d’éviter tous les aliments contenant des lectines et de les réintroduire un par un et d’observer les réactions dans les 3 à 5 jours de votre corps.

 

Voici la classification du Docteur D’Adamo en fonction des groupes sanguins :

 

groupe A : tomates, aubergines, pois chiches, haricots de Lima

groupe B : poulet, maïs, soja, lentilles

groupe O : blé, soja, cacahouètes, haricots rouges

groupe AB : poulet, maïs, poivron, fèves

 

J’ai découvert une nommée Karen Vago qui a repris les travaux du Docteur D’Adamo et qui commercialise des produits comme le Deflect* qui aiderait à éliminer les lectines qui se sont déjà accumulées dans votre organisme afin de le protéger contre celles-ci.

Je suis en train de le tester et je ne peux pas encore me positionner sur ce produit. Je le ferai dans quelques mois.

 

Voici la liste des aliments à éviter contenant des lectines plus ou moins toxiques en fonction de votre groupe sanguin et de vos susceptibilités génétiques.

Je vous conseille d’acheter le livre le paradoxe et plantes qui est très détaillée sur ce point. Sinon si cela peut vous aider, j’ai sélectionné ce qui est le plus consommé en France.

 

legumes avec lectines

NON !

 

Aliments à base d’amidons raffinés

 

Agave

toutes les céréales mêmes sans gluten, cela comprend donc tous les biscuits, les pâtes, les farines, les crakers etc., Le riz, le maïs, le Kamut, l’épeautre etc.

toutes les pseudos céréales comme le quinoa et le sarrasin

chips de pommes de terre

l’aspartame

le sucre

 

légumes

 

Les aubergines

les citrouilles et toutes les courges

les concombres

les melons

les piments

les poivrons

les tomates

les pommes de terre

les fèves

les haricots verts

les lentilles

tout les pois (petits pois, pois chiches, mange tout, y compris sous forme germées)

le soja sous toutes ses formes

 

Les noix et les graines

 

Les cacahouètes

les graines de chia

les citrouilles

les noix de cajou

les graines de tournesols

 

Les produits laitiers de vaches issues de vaches Hollstein contenant la caséine A1

les produits laitiers de Bernard Gaborit ne sont pas concernés car ils contiennent une caséine A2.

 

Évitez les viandes, volailles, poissons nourris aux céréales et au soja. Vous devrez impérativement choisir vos viandes dans des élevages à l’herbage et nourris selon leur espèce. J’en a j’en ai déjà parlé.

 

Les fruits

 

Seul l’avocat dans un premier temps est autorisé. Ensuite quand vous irez mieux vous pourrez réintroduire petit à petit des fruits à index glycémique moyen ou bas.

 

Les huiles

 

Cacahouètes, carthame, maïs, pépins de raisin, soja, tournesol.

 

Ouahh!!! Alors qu’est-ce qu’on peut manger ? Voici la liste exhaustive des oui :

 

asperges

OUI !

 

Vous pouvez manger sans problème les aliments suivants:

 

Les huiles :

 

huile d’olive, d’avocat, de foie de morue, de macadamia, de noix, de noix de coco, de palme rouge, de périlla, de sésame, de son de riz et l’huile MCT ( issue de la noix de coco)

 

Les édulcorants

 

L’érythritol (ouf!)

la stévia

le xylitol (re ouf!)

le yacon

 

Les noix et graines

 

Châtaignes (vive le pas à la châtaigne!)

Crème ou lait de noix de coco

graines de chanvre

graines de lin

noisettes

noix

noix de coco

noix de macadamia

noix de pécan

noix du Brésil

pignons de pin

pistaches

psyllium

olives

 

Le chocolat noir à 90 % de cacao si possible

tous les vinaigres

toutes les herbes fraîches et les assaisonnements et les épices

 

Les farines

 

Amandes

Arrow root

bananes vertes

châtaignes

manioc

noisettes

noix de coco

noix tigrée

patate douce

pépins de raisin

sésame

 

Produits laitiers

 

Tous les fromages de chèvre et de brebis bio

Le Ghee

Les kéfir de chèvre et de brebis

La mozzarella de bufflonne d’Italie

Yaourts à la noix de coco

 

Le vin rouge mais pas plus de 18 cl par jour

 

Les poissons et fruits de mer de préférence sauvage ou issue d’élevages bio

 

Fruits

avocat, kaki, banane verte, mangue verte, papaye verte

 

Légumes

 

Tous les choux (chou-fleur, brocolis, choucroute etc.)

le cresson

la chicorée

la Trévise

la roquette

 

 

Les autres légumes

 

ail

artichaut

asperges

betterave

carottes

céleri

champignons

chicorée

ciboulette

cœur de palmier

coriandre

échalotes

figue de barbarie

Gombos

oignons

poireau

radis blanc dit Daïkons

topinambours

 

Légumes à feuilles

 

Laitue verte et rouge

mesclun

épinards

endive

pissenlit

batavia

fenouil

scarole

feuilles de moutarde

persil

basilic

menthe

pourpier

périlla

algues

 

Amidons résistants

 

Bananes plutôt vertes

céleri rave

fruit du baobab

konjac

kaki

mangues vertes

manioc ou tapioca

millet

navet

noix tigrée ou dite noix de Souchet

panais

papaye verte

patate douce

yam

plantain vert

rutabaga

sorgho

Yucca

 

Les viandes, volailles, poissons, crustacés irréprochables

 

95 degres magazine

 

Croyez-moi, avec tout ça vous pouvez faire d’excellentes recettes! Peut-être ferai-je un livre ou nous consacrerons notre magazine 95° à vous concocter des recettes sans lectines. Si cela vous intéresse, faites-le nous savoir car c’est un gros travail et selon votre demande, nous nous mettrons travail.

Profitez bien de ces belles journées qui s’annoncent.

 

 

Marion Kaplan

 

Le paradoxe des plantes du Docteur Steven Gundry aux éditions quanto

4 régimes 4 groupes sanguins, du Docteur Dadamo aux éditions Michel Lafon

 

*www.4groupessanguins.com

éditorial de Karen Vago

Je partage cette information avec mes amis

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Dans la même catégorie