La cuisson des poissons blancs et coquillages au Vitaliseur

La cuisson des poissons blancs et coquillages au Vitaliseur

Seuls les idiots ne se remettent pas en question !

 

Hé oui ! Moi aussi j’en découvre tous les jours ! Si vous êtes abonné à 95°, vous avez la chance de recevoir de nombreuses recettes et des vidéos de grands chefs ou de blogueuses. Lors d’un tournage avec Vanessa Romano, nous avons fait un délicieux plat avec des coquilles Saint-Jacques, puis un autre avec du cabillaud frais.

Quelle ne fut pas ma surprise quand elle déposa les coquilles Saint-Jacques sur le tamis du Vitaliseur et qu’elle éteignit le feu !

– Tu éteins le feu ?

– Oui, tu vas voir, au bout de 2 minutes c’est cuit et fondant.

Effectivement, j’ai goûté, et non seulement la coquille Saint-Jacques était cuite tout en étant fondante, mais elle était vraiment délicieuse.

Même chose pour le cabillaud qui a « cuit » dans le Vitaliseur éteint pendant 8 minutes.

Il y a toutefois un tour de main : les poissons que vous allez cuisiner de la sorte devront impérativement être sortis du réfrigérateur plusieurs heures avant cuisson, car si le produit est trop froid, la magie de cette cuisson à très basse température ne pourra pas opérer.

J’ai même testé avec des filets de poulet et du saumon, et cela fonctionne très bien. Dans le numéro #12 du magazine 95°, le chef Julien Montbabut utilise d’ailleurs cette astuce pour cuire son blanc-manger.

Un petit plus pour ceux qui recevront le nouveau Vitaliseur, le Grand Chef : vous pourrez baisser le feu car le couvercle étant légèrement rentré à l’intérieur du tamis, il n’y a plus de déperdition de vapeur et vous obtenez le même résultat, que ce soit en temps et en saveurs, tout en consommant moins d’énergie. Que du bonheur !

Je partage cette information avec mes amis

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Dans la même catégorie