Comment lutter contre la constipation ?

Comment lutter contre la constipation ?

J’ai vais beaucoup parler intentionnellement du mot « constipée » au féminin, car cet inconvénient est plus féminin que masculin, même si certains spécimens masculins en sont affectés.

La constipation est un problème qui peut avoir de nombreuses causes :

 

– génétiques

– épigénétiques (alimentation, climat, environnement, pesticides, mode de vie, grossesse, embonpoint)

- pharmacologiques (antibiotiques, médicaments)

– hormonales (thyroïde)

– physiologiques (méga colons)

– traumatiques (chirurgie, adhérences de cicatrices)

– psychologiques (là, il s’agit de tout un travail sur les compréhensions de ce qui peut nous faire retenir nos selles et nous empêcher de lâcher prise)

 

J’ai connu des femmes qui croyaient normal d’aller à la selle seulement une fois tous les 10 jours ! Bien entendu, leur état de santé présentait de nombreux problèmes comme des allergies, des boutons résistant à tous les traitements, une fatigue chronique, de l’irritabilité, de l’anxiété, car quand l’intestin ne va pas, rien ne va!

–comment allez-vous ? Cela veut dire, comment allez-vous à la selle ? Car chacun était concerné par ce mal qui touche les humains depuis des millénaires.

« Toute maladie commence dans l’intestin » nous disait Hippocrate.

Les dernières études démontrent qu’une constipation chronique non solutionnée, peut être le signe d’une prédisposition aux maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, d’AVC mais aussi de diabète.

Diarrhea, gastrointestinal problem. Young woman have stomach ache

Qu’est-ce que la constipation ?

 

C’est un retard ou une difficulté d’évacuation des selles avec moins de trois bonnes selles par semaine. Celles-ci sont dures (les fameuses crottes de biques) et difficiles à évacuer. Elles demandent des efforts intenses pour être expulsées. On peut avoir l’impression de ne jamais vider complètement son colon et on peut avoir un sentiment de blocage qui peut même nous empêcher de bien respirer. Il y a forcément des gaz malodorants, des ballonnements, parfois des crampes qui peuvent se finir en diarrhée quand le corps ne peut plus retenir ces matières.

 

 

Les facteurs aggravants

 

- Si vous mangez peu de légumes et d’aliments riches en prébiotiques, cela ne nourrira pas suffisamment vos bonnes bactéries et ralentira l’évacuation des déchets.

–même si vous mangez suffisamment de fibres mais que vous ne faites pas régulièrement d’exercice physique, vous risquez d’être constipés

–si vous mangez en trop grande quantité, même des légumes, cela dilatera votre colon qui ralentira le péristaltisme et entraînera des fermentations très délétères pour votre santé, car des selles qui ne sont pas évacuées régulièrement, entraînent la prolifération de bactéries pathogènes qui peuvent tout simplement vous intoxiquer !

Vous devez évacuer tous les jours une quantité importante de selles !

–surveillez votre taux d’iode car c’est la nourriture la plus importante avec le sélénium pour votre Thyroïde qui peut se mettre à marcher au ralenti. Vous n’êtes peut-être pas en hypothyroïdie selon les normes médicales, mais vous pouvez être en hypothyroïdie frustre, c’est-à-dire que vous êtes dans les normes basses ce qui est dangereux à terme.

–certains médicaments ralentissent le transit : les antibiotiques, les antidouleurs, les diurétiques, les antidépresseurs, les antihistaminiques, les antispasmodiques, les anticonvulsivants, les IPP antiacides, mais aussi des situations exceptionnelles comme les conséquences d’une opération chirurgicale, un alitement prolongé, une grossesse et un accouchement.

Fresh vegetables healthy food concept

Les solutions

 

Que faire ? Ayant des causes multiples, étant tous différents, c’est compliqué de vous donner une recette valable pour tout le monde.

 

–Tout d’abord, je n’insisterai jamais assez sur la mastication ! Vous devez mastiquer consciencieusement tout ce qui rentre dans votre bouche ! Si vous ne le faites que de temps en temps, je ne peux vous garantir de résultat. Mangez en conscience !

–Mangez moins ! C’est parfois magique. Il suffit de manger moins (en mastiquant bien) bien entendu une alimentation de type paléobiotique, crétois ou méditerranéen pour que tout rentre dans l’ordre !

–mangez moins de fruits sucrés

–supprimez les aliments sucrés

–supprimez les céréales, TOUTES les céréales contenant des lectines.

–Mangez des légumes deux fois par jour, de préférence verts et colorés.

-       Entretenez votre flore intestinale ou votre microbiote, J’en ai largement parlé dans mes livres et dans mes articles.

-       Si vous êtes constipée depuis longtemps et que vous avez des problèmes de digestion chronique, les résidus alimentaires vont s’installer dans votre colon, entraînant des odeurs nauséabondes et empêchant votre corps d’absorber les nutriments de votre bol alimentaire ce qui provoquera des carences en micro nutriments ce qui peut être délétère à terme.

-       L’idéal sera peut-être de faire une irrigation colonique que chez un professionnel de santé en suivant bien les mesures préconisées avant et après l’irrigation. La première fois, trois séances à une semaine voir 15 jours d’intervalle sont nécessaires. Ensuite, si la constipation continuait, il serait bon d’en faire une séance par an.

 

- Prenez des probiotiques, le plus compliqué étant de trouver ceux qui vous conviennent

- Redécouvrez la choucroute crue et les aliments lactofermentés riches en bactéries lactiques. La fermentation est utilisée depuis des millénaires dans toutes les contrées (miso, choucroute, kimshi, cornichons, olives, kombusha, hydromel etc)

–Évitez les laxatifs chimiques

-Je vous conseille aussi l’auto-massage du ventre. Le shiatsu est une bonne technique qui permet de libérer l’intestin et de soulager les ballonnements en réactivant le méridien du gros intestin.

 

- Evitez de boire de l’eau chlorée car le chlore, s’il est capable de détruire des germes nuisibles dans l’eau, il détruit tout autant les micro-organismes de votre tube digestif.

–Préférez les plantes comme le psyllium qui est un mucilage qui contribuera à ramollir les selles et à les faire glisser naturellement vers la cuvette des WC. Les graines de lin hachées peuvent avoir le même effet, tout en vous apportant les précieux Omégas 3.

–Au cas où, il existe des laxatifs de secours comme les suppositoires mais à la longue, le rectum s’habitue, s’enflamme et ne réagit plus.

–Il y a des laxatifs doux à base de magnésium mais pas n’importe lesquels.

Personnellement, le chlorumagène* m’a rendu de grands services à certains moments désespérés. Un miracle ! Mais attention, il ne faut pas en abuser ! A chacun sa dose !

Le chlorure de magnésium est un bon dépuratif et le sulfate de magnésium (ou sels d’Epson) pris au coucher, peut contribuer à vidanger les estomacs dilatés et à ramollir les selles facilitant leur évacuation. Ils sont conseillés lors des jeûnes pour bien vider l’intestin.

 

Etant affectée d’un mégacôlon détraqué qui avait évolué vers une maladie de Crohn, la constipation est chez moi le signe qu’un ou plusieurs aliments ne me conviennent pas, que je mange trop ou que je n’arrive pas à régler un conflit. Je dois alors trouver la cause et rectifier le tir. Je n’ai pas droit à l’erreur. C’est grâce à cette sensibilité que j’ai découvert les problèmes liés au gluten et à la caséine bovine qui sont des colles destructrices pour l’intestin.

 

A vous de découvrir l’origine de votre constipation !

Portez vous bien

 

Marion Kaplan

 

Paléobiotique aux éditions Thierry Souccar

Powerbiotique aux éditions Guy Trédaniel

www.santenatureinnovation.com la mort est dans le colon

Je partage cette information avec mes amis

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Dans la même catégorie