La bonne façon de nourrir son bébé

La bonne façon de nourrir son bébé

Tous les professionnels le reconnaissent aujourd’hui : la meilleure alimentation pour le nourrisson, c’est le lait maternel… à condition que la maman veille à la qualité de son alimentation.

 

La mise en place de l’allaitement est le grand moment d’après la naissance? On place le bébé sur le ventre de sa maman, peau à peau, et on le voit essayer de ramper jusqu’au sein ! La première tétée et celles des deux ou trois jours suivants nourrissent le bébé d’un liquide (le colostrum) qui n’est pas encore le lait, mais qui est très riche en vitamines, protéines, sels minéraux et immunoglobulines indispensables pour sa défense immunitaire. Il permet aussi au nourrisson d’évacuer les dernières traces du méconium composé des substances accumulées au cours de sa vie intra-utérine et de mettre en route son système digestif.

 

La mise au sein dans l’heure qui suit la naissance, même si le bébé ne mange pas beaucoup, favorise le bon départ de l’allaitement : il adoptera d’instinct la position qui vous fatiguera le moins ;  vous ne serez pas stressée et donc moins tentée d’arrêter.

Si vous passez au biberon, renoncez à l’épaissir avec des farines et lorsque vous commencerez à introduire les légumes et les fruits, faites-le sur la base d’une alimentation saine :

- achetez des produits frais, cuisinez-les vous-mêmes et cuisez-les sainement. Vous aurez peut-être l’impression de revenir à l’époque de votre grand-mère car cela vous prendre du temps mais l’enjeu en vaut la peine. N’oubliez pas que nourrir est un acte d’amour !

 

Il existe une forte charge symbolique dans les aliments et dans le fait de se nourrir. Vos rapports avec votre mère tiennent pour une bonne part dans la façon dont elle vous a donné la nourriture et dans celle dont vous l’avez reçue. Et entre vos enfants et vous, c’est la même chose.

C’est particulièrement évident pour le lait (symbole entre tous de la maternité) ainsi que les produits laitiers. Une personne qui en consomme beaucoup, continue symboliquement, à téter. Elle manifeste ainsi sa dépendance à sa mère ou à l’image de la mère qu’elle s’est créée.

Pour devenir un être indépendant, il est indispensable de couper ce lien mère-enfant, et on peut le faire à tout âge. Cesser de se gaver de produits laitiers c’est montrer sa volonté à y arriver.

C’est valable dans les deux sens : une société qui, contre l’évidence scientifique, met en avant les avantages des produits laitiers et incite à les acheter ne cherche-t-elle pas à infantiliser les consommateurs ?

 

Dès la conception, veillons à tisser les bons liens avec notre enfant grâce à l’alimentation ! 

 

Extrait du livre de Marion Kaplan Réussir son enfant pour la vie aux Editions Jouvence

 

Je partage cette information avec mes amis

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Dans la même catégorie